Chouette ton look

L'image de soi sur le bout des doigts.

un chouette teint frais

Description des photos : iles fonds de teint

On y est ! La texture parfaite a été dénichée et une fois la bonne teinte choisie, tout le secret d’un teint parfait réside dans l'application du produit.

Maintenant passont à la pratique.

COMMENT BIEN APPLIQUER SON FOND DE TEINT ?

Ici encore nous avons plusieurs choix, pour les textures fluides, compacte, crème ou huileuses.

A : Aux doigts

Plus précis mais aussi plus doux pour les peaux sensibles, nos doigts restent les meilleurs outils pour bien appliquer un fond de teint, à condition de bien les désinfecter avant à l’aide d’une lingette ou d’une solution hydro-alcoolique. Le plus hygiénique serait encore de désinfecter une spatule et de prélever du produit mais cela est plus difficile pour nous de contrôler la dose que l’on prend sans la vue. Ce serait tout de même bien dommage de gâcher de la matière… Avec la pulpe des doigts, on va prendre la bonne quantité de matière qui correspond à une petite noisette pour tout le visage et venir la chauffer toujours entre nos doigts. Puis on va d’abord appliquer par petites touches rapides de l’intérieur du visage vers l’extérieur et de haut en bas. Rapidement, car la matière ne doit pas avoir le temps de sécher avant la fin de l’application. Si la matière sèche entre temps, cela entraînerait inévitablement des traces disgracieuses. On étire ensuite le fond de teint du centre du visage vers l’extérieur. On tapote aussi les parties les plus compliquées à maquiller : les paupières, les ailes du nez et les oreilles. On peut insister un peu plus sur les imperfections que l’on souhaite camoufler mais aussi sur la zone des cernes. Pour un effet optimal et pour faciliter l’application, on peut mélanger la bonne dose de fond de teint avec son sérum. Pour finir n’oubliez pas d’estomper avec un pinceau après application.

Pour les textures mousses : Je n’ai encore jamais testé mais voici ce qu’on peut lire dans Marie-Claire notamment sur le fameux Dream mate mousse.

 

 

« Outre le plaisir tactile, le succès de cette mousse vient de son osmose avec la peau. Elle y glisse idéalement et dépose un film imperceptible qui lisse et unifie la carnation sans jamais marquer les traits. La finition est légère, à la fois transparente et mate, juste comme il faut (surtout pas opaque, bien sûr). On est en plein dans l’esprit du « no make-up », l’éclat en plus. Réellement, on ne sent aucune matière, on a l’impression de ne rien porter. Du coup, petit bémol pour les peaux matures, qui risquent justement de regretter le manque de couvrance.

Hyper-facile à travailler, cette texture est à la portée de toutes : avec elle, pas besoin d’être une pro pour se faire un teint de pêche. Ni éponge ni pinceau, c’est au doigt que cette mousse se module. Max Delorme, maquilleur créateur de la marque Gemey-Maybelline conseille une application en quatre petites touches (front, joues, nez et menton), à lisser au plus près de l’épiderme. Son astuce : utiliser en plus une nuance plus foncée, façon blush, pour rehausser les pommettes et gagner une mine d’enfer. (Sept teintes), 10,85? €.

B : A l’éponge

L’éponge permet de travailler en couvrance. C’est pour cela qu’elle est adaptée aux peaux grasses. On prélève la bonne dose de produit sur le dos de la main, puis l’on vient chauffer la matière avec l’éponge qui aura au préalablement été légèrement humidifiée en effectuant des petits cercles. Ceci pendant quelques secondes afin que le produit pénètre bien l’éponge. Ce geste permettra de révéler les pigments du fond de teint. Attention toutefois au choix de l’éponge ! Certaines Beauty Blunder sont trop absorbante et boivent toute la matière avant l’application. Comme avec les doigts, on étire le fond de teint du centre du visage vers l’extérieur. Pour camoufler les imperfections on peut aussi fixer le produit en tapotant avec l’éponge.

C : Au pinceau

On peut aussi utiliser un pinceau de forme un peu creuse, avec un réservoir intégré pour certains qui permet de prendre la juste dose de produit. Pinceau sur lequel on dépose le fond de teint (textures fluide, crème ou baume). Cette technique plus compliquée, surtout réservée aux professionnels, permet une application précise tout en légèreté.

Pour Marilyn, maquilleuse professionnelle, " la première étape consiste à déposer le fond de teint sur le dos de la main afin de le réchauffer avant de l'appliquer au pinceau". De cette façon, vous pouvez appliquer facilement votre matière, en l'étirant au maximum de l'intérieur (l'arête du nez) vers l'extérieur (les joues) pour un rendu très naturel.

Le résultat sera beaucoup plus réussi et surtout modulable. On l’applique sur le visage en tapotant sur le nez, le menton et le front (là où généralement il faut couvrir les défauts) ; on termine le produit sur les joues (bien sûr, si les problèmes se concentrent avant tout sur les joues, on fait ça en sens inverse.

De plus, pour un teint et un regard uniforme, n'oubliez pas d'en déposer une touche sur les paupières et le contour de l'œil. Enfin, pour un fini parfait, notre experte vous conseille de poudrer votre teint, s'il ne s'agit pas déjà d'une texture poudre, pour fixer la matière et matifier votre peau : effet peau de pêche garanti !

Plus vous étirez, plus la couvrance devient naturelle. Il faut privilégier des poils très doux et souples à votre pinceau, car les poils durs laissent généralement des traces de fond de teint sur les joues.

Le pinceau duofibre est lui aussi très efficace : rond, il s’utilise en trempant là aussi les poils dans le fond de teint. Vous chauffez toujours la matière sur la main. Pour l’appliquer ensuite sur la peau, il faut, de préférence, faire des gestes circulaires pour bien estomper et couvrir efficacement le teint. L’effet est naturel

Ainsi que je le mentionnais précédemment, On peut mélanger à notre fond de teint fluide une noisette de crème ou de sérum et ainsi obtenir une texture plus fine et un fini plus discret.

Pour un fond de teint texture poudre, utilisez un pinceau large et souple. Prélevez un peu de matière, tapoter le manche du pinceau sur le bord du poudrier afin d’en retirer l’excédent. Vous pouvez ensuite travailler la matière toujours en la chauffant soit dans le couvercle du boîtier ou sur le dos de votre main et vous pourrez l’appliquez sur votre visage, de l’intérieur vers l’extérieur avec des gestes circulaires très légers, sans faire plier les poils du pinceau. Quelle que soit la matière de votre produit, commencez toujours par le centre du visage, en allant vers l’extérieur.

Pour ne pas avoir un contraste trop important entre le visage, les oreilles, le cou et le décolleté, on pense bien à maquiller ces parties du corps. Ne pas oublier de vous laver les mains ensuite, ou bien gardez toujours près de vous de la lotion démaquillante ou des lingettes pour enlever l’excédent que vous aurez sur le dos de la main.

D : Technique Cushion Cream

Il existe depuis quelques années, un nouveau type de fond de teint. Il s’agit des systèmes Cushion cream. Pour résumer, il s’agit d’un boîtier contenant du produit liquide à l’abri sous un petit coussin d’air. Lorsque l’on viendra effectuer une pression sur ce coussin, une petite quantité de liquide sera délivrée. Dans ce boîtier est fourni une petite houppette en matière absorbante. C’est en fait un carré de type mousse qui servira de tampon buvard en quelques sortes. Le tout est de bien imbiber la totalité de la houppette en appuyant sur le coussin. Une fois la matière prélevée, on commence par venir tapoter son visage en gardant ses lignes de l’intérieur vers l’extérieur afin de poser du produit partout. Puis on va plier la houppette en deux en gardant les tranches vers la paume et le côté arrondis de la pliure vers son visage pour venir lisser le produit.

 

Références produits :

Voici une petite liste non exhaustive de produits que j’ai sélectionné au gré de mes pérégrinations.

Déjà testés :

Fond de teint peau sèche – Complexion Rescue bareMinerals

C’est vendu comme une crème teintée, mais… je trouve que c’est un poil épais pour être juste une crème teintée. Disons que c’est à mi-chemin entre la crème teintée un peu épaisse et le fond de teint très léger.

 

  • Une VRAIE sensation de confort qui dure toute la journée
  • Une couvrance assez légère, parfaite pour les peaux qui n’ont pas d’imperfection.

 

Il laisse une fine couche crémeuse sur le visage qui peut persister un bon moment après application.

 

Double Wear nude Estée Lauder

Il s’agit d’un format stick avec une roulette crantée à tourner pour délivrer la dose de produit sur un petit coussin intégré.

Le coussin peut se retirer et se laver.

​​
  • Il est effectivement beaucoup plus léger que le Double Wear classique.
  • Il offre un rendu hyper lumineux
  • Il unifie le teint sans camoufler mes taches de rousseur.
  • Il est très confortable.

Le Fond de teint poudre Lily Lolo (China Doll)

 

Le fond de teint minéral Lily Lolo à appliquer au pinceau kabuki

J’étais pressée de le recevoir pour le tester celui-ci mais j’ai vite déchanté.

Le boîtier est rond et le dosage fonctionne un peu comme pour une salière. C’est un système avec des petits trous et l’on doit tourner la plaque au-dessus pour découvrir plus ou moins de trous et ainsi doser la quantité de poudre en penchant le boîtier.

 

  • Extrêmement difficile à doser d’une fois sur l’autre lorsqu’on n’y voit rien
  • Poudre très volatile (on en met partout)
  • Poudre à (chauffer) un moment avant de pouvoir la travailler
  • Rendu très naturel et camoufle bien les zones de brillance

 

Le Fond de Teint crème Couvrance d'AVENE

Spécial peau sèche, il se présente dans un tube et s’applique comme une crème en y allant molo sur la quantité. Une petite noisette suffit.

 

  • Rendu assez neutre
  • Agréable sur la peau
  • pas très longue tenue dans mes souvenirs

 

Le fond de teint cushion R cream miracle de Lancome :

Vous vous souvenez, c’est le fameux format avec coussin d’air.

Plutôt simple à doser même s’il n’y a vraiment pas beaucoup de produit dans le boîtier

 

  • Très léger et agréable sur la peau
  • Pénètre rapidement et ne laisse pas de film désagréable
  • légère couvrence mais unifie et illumine vraiment le teint
  • Ne camoufle pas mes tâches de rousseurs, donc rendu glaw et naturel.

 

A tester :

En voici quelques-uns que l’on m’a très fortement conseillé :

Fond de teint Smooth Cream de Laura Mercier (à préférer en hiver) beaute-test.com

Fond de teint Bobbi Brown, dans cette marque, il y en a trois : le Extra Repair, le Moisture Rich ou le Luminous Moisturizing Site officiel Bobbi brown

Fond de teint Lingerie de peau de Guerlains Retrouver chez Guerlain

 

Et bien, nous sommes arrivés au terme de ce très long article. Pour finir en beauté, à vous de nous faire part de vos fonds de teints chouchou si vous avez déjà osé sauté le pas. Dans le cas contraire, vous sentez-vous plus rassurer après la lecture de cet article ? Si oui, nous espérons que vous viendrez partager avec nous vos expériences quand vous vous lancerez.

A tout bientôt dans un autre article les chouettista.

 
Description des photos : ifonds de teint

Nous voudrons celle qui sera le mieux adaptée à notre carnation.

Trouver la bonne couleur de fond de teint est une étape aussi importante que choisir la formule ou la texture de son produit. Selon tout maquilleur qui se respecte, pour un effet seconde peau, la nuance du fond de teint doit être aussi proche que possible de la couleur naturelle de la peau". On privilégiera donc une teinte quasi identique à sa carnation, mais s’il y a une légère différence de teinte, il faudra alors mieux se diriger vers un ton très légèrement plus clair de sa teinte naturelle. Attention : selon les saisons, votre teint pourra perdre ou gagner un demi ton en intensité. A ce moment précis, il faudra penser à adapter son fond de teint.

Passons au tests :

Le plus indiqué et davantage pour ne pas faire de « teinte faux pas », réside dans le fait de vous faire conseiller par un ou une professionnelle du maquillage avant de vous lancer. Par exemple en institut de beauté par une esthéticienne. Vous déterminerez ensemble dans quelle famille de teinte votre peau se trouve. Puis à l’aide de tests produits appliqués directement sur votre visage, vous trouverez votre teinte adéquate. Dans nos atelier maquillage Chouette ton Look, nous proposons également cette recherche personnalisée de votre teinte bien sûr exécutée par nos partenaires professionnels. Le jour J, je vous conseille fortement de vous faire accompagner par des yeux valides lors de votre premier achat, puis de trouver une conseillère en maquillage dans le magasin où vous irez afin de mettre toutes les chances de votre côté. C’est tellement plus rassurant d’être bien entouré !

Deux sortes de tests sont possibles, en sachant que la seconde solution est vraisemblablement la plus fiable :

  • Une maquilleuse de chez Sephora que je rencontre souvent conseille de commencer le test en appliquant une noisette de fond de teint sur le dos de la main. Cette partie du corps est la plus exposée à la lumière et la moins protégée. Si la couleur se fond à la perfection, c’est la bonne ! Pour compléter le test, il faut réitérer l’opération mais sur l’intérieur du poignet, la partie du corps là moins exposée et la plus représentative de notre couleur de peau. Si là aussi la couleur se fond, la teinte testée semble parfaite.
  • Pour trouver la bonne teinte, une maquilleuse professionnelle travaillant avec Chouette ton Look, conseille " d'essayer trois nuances se rapprochant le plus de votre teint naturel, sur le visage, au niveau des maxillaires, plutôt que sur la main, afin d’avoir une meilleure idée de ce que cela pourrait donner sur le visage et d'opter pour la teinte qui se fond le mieux dans votre carnation de peau".

Dans les deux cas, il est préférable de faire les tests à la fois à la lumière des néons du magasin, ainsi qu’à la lumière du jour. C’est pour cette raison que la présence d’une personne voyante accompagnatrice ce jour-là peut s’avérer précieuse!

A savoir :

Il existe quatre grandes familles de couleurs, les beiges, les dorés, les rosés et les orangés. Avant de choisir votre nuance, il est essentiel de connaitre à quelle catégorie vous appartenez afin de trouver la nuance la plus appropriée. Et dans ce cas, Chouette ton Look est là pour vous puisqu’en amont, nos intervenantes professionnelles vous auront préalablement orienté vers la bonne teinte lors d’un atelier maquillage.

Petit rappel : quelle couleur pour quelle carnation.

 

Les beiges : Les beiges sont neutres, ils conviennent aux peaux européennes et à certaines peaux asiatiques plus claires. Cependant, en cas de rougeurs, misez sur une base correctrice verte ou jaune afin d’annihiler l’effet des rougeurs grâce à l’action opposée de la teinte du correcteur, à appliquer sous le fond de teint.

  • Les dorés : Ils sont adaptés aux peaux méditerranéennes, à celles qui ont l'habitude de prendre le soleil et à certaines peaux asiatiques plus foncées.
  • Les rosés : Ils conviennent aux peaux très claires. Les peaux claires doivent plutôt opter pour un fond de teint de la famille des rosés ou beige rosé car ces tonalités ont pour avantage d’apporter éclat et fraîcheur. Si on a le teint légèrement jaune, il est également conseillé de choisir un fond de teint contenant une pointe de rose car, contrairement aux teintes orangées, le rose neutralise le jaune.
  • Les orangés : Ils sont destinés aux peaux ethniques métissées à noires.

Les peaux mates devront donc se tourner vers des tonalités plus orangées qui réchauffent le teint, allant du beige abricot pour les peaux légèrement mates au beige doré pour les peaux plus foncées.

Quant aux peaux noires, elles doivent privilégier les formules enrichies en pigments noirs, rouges ou orange pour être magnifiée.

Toutefois, nous vous mettons en garde contre les fonds de teint beiges sans nuances rosées ou orangées (beaucoup trop neutre) qui conviennent à peu de monde et rendent le teint froid. De plus, celles qui ont le teint terne peuvent aussi accentuer l’effet lumineux du fond de teint à l’aide d’un blush.

Une fois le fond de teint choisi, le secret d'un teint parfait réside dans l'application de celui-ci. C’est pour cette raison que ce déjà long article ne s’arrêtera pas ici. Je vous reviens bientôt pour vous faire part de toutes les techniques d’application des fonds de teint. Je vous donnerai également plusieurs références de fdt déjà testés ou à tester. Alors, à très vite !

Et vous, avez-vous des astuces infaillibles pour ne pas vous tromper de teinte ? Si oui, je serai heureuse de les connaître et mon petit doigt me dit que je ne suis pas la seule.

Description des photos : ifonds de teint

Ça y est, nous avons fait le tour des bons gestes à adopter « avant/après » le maquillage. Il était important de faire un petit récap car ce sont des étapes primordiales pour le bien-être de notre peau.

On peut maintenant passer à la suite.

Donc, me revoilà pour la première grande partie consacrée à l’apprentissage des éléments utiles et nécessaires au choix du meilleur fond de teint pour sa peau.

En effet, par nature, nous avons chacune un « type » de peau spécifique. Ce sont les propriétés qui caractérisent la nature de notre épiderme qui vont définir ce fameux type.

La rédaction de cette série d’article m’a replongé dans mes cours de mon année de CAP aux métiers de l’esthétisme et m’a permis de fouiller dans mes connaissances. Cela m’a fait le plus grand bien ! Un grand nombre des d’informations présentes dans cet article ont été également le fruit de mes recherches soit auprès de maquilleuses, de conseillères en magasins mais aussi bien entendu sur internet. Un grand merci à toutes les personnes qui ont (d’une manière ou d’une autre) apporté leur pierre à l’édifice.

Nous allons dans un premier temps essayer de déterminer ensemble dans quel type de peau vous vous retrouvez. En faisant le point sur chacun d’entre eux et en vous les décrivant, vous vous reconnaîtrez forcément. Puis à chaque type de peau, nous associerons la texture de fond de teint la mieux adaptée et nous verrons pour quelles raisons on privilégiera celle-ci plutôt qu’une autre.

Pour être plus précise, le teint se travaille différemment selon la nature de l’épiderme de son visage. Comme mentionné précédemment la texture du fond de teint devra s’adapter et répondre aux besoins de votre peau et ne surtout pas la froisser. Autrement dit, il est tout aussi invraisemblable d’assécher une peau sèche avec une texture mousse fabriquée à grands renforts de silicones et d’agents asséchants, que de nourrir les imperfections d’une peau à problèmes avec de l’huile.

Dans la seconde partie, nous apprendrons à trouver la teinte idéale pour votre carnation et aborderons toutes les techniques pour ne pas se tromper même si nos yeux font la grève.

Alors, On est parti ?!?

Comment choisir son fond de teint si on a la peau sèche :

Votre type de peau : Votre épiderme tiraille beaucoup (surtout après le nettoyage), manque de souplesse et de douceur. Vous avez des zones de desquamation. Ce sont de minuscules morceaux de peaux sèches qui s’accumulent à un endroit et restent collés les uns aux autres formant de petites plaques. à quelques endroits, vous avez l’impression que votre peau est du papier de verre au toucher. Ce n’est pas une mue, quoique ça y ressemble méchamment en réalité. Parfois, des personnes bien attentionnées (si si vraiment), vous ont signalé que votre épiderme pouvait devenir terne et rougir facilement. Votre peau manque d’eau et de lipides qui sont les constituants principaux de son film hydro lipidique = barrière cutanée (qui représente la couche protectrice de notre peau des agressions extérieurs).

Vous privilégierez un fond de teint à la texture crémeuse et hydratante qui aide votre épiderme à protéger sa barrière cutanée déjà fragilisée. L'idéal est une texture fluide ou crème, qui offre à votre peau un vrai confort sans l'assécher et sans figer vos traits. De plus, les peaux sèches ne réfléchissent pas bien la lumière, alors pour déjouer l'effet naturellement terne de votre peau, optez pour un fond de teint avec des pigments réflecteurs de lumière.

Les textures crèmes

Royales pour les peaux sèches, elles seront peut-être tolérées par les peaux normales en hiver, mais beaucoup trop riches pour ce type en été. Elles peuvent se présenter sous forme de fond de teint crème, mais aussi fond de teint baume (texture très étonnante mais vraiment géniale pour les peaux très sèches). Le travail au pinceau est apparemment fortement conseillé car il permet aux actifs hydratants de mieux pénétrer dans la peau et surtout, ça réduit les possibles irritations dues aux passages intempestifs des doigts sur l’épiderme. Mais nous verrons dans une partie suivante de l’article toutes les techniques d’application du fond de teint et les plus pratiques lorsque l’on ne voit pas. Les fonds de teint crémeux ont cependant un petit défaut : leur couvrance, souvent assez bonne, n’est en revanche que peu modulable car elles supposeraient des superpositions de couches, ce qui a tendance à étouffer la peau et nourrir les imperfections. Enfin, elles sont formulées à base d’huile, ce qui peut provoquer quelques points noirs et compagnie si on a la peau normale ou mixte.

A éviter : Les poudres minérales et les fonds de teint qui contiennent du talc car ils assèchent l'épiderme et marquent les imperfections.

Comment choisir son fond de teint si on a la peau mixte :

Votre type de peau : vous avez la sensation au toucher que votre peau est plus grasse au niveau de la zone T ou médiane (front, nez, menton) tandis que les joues et l'extérieur de votre visage tiraillent. Vous avez souvent des imperfections au niveau de la zone T à cause de l'excès de sébum qui peut obstruer vos pores et des zones de sécheresses ou desquamation sur les joues (tout ça pour votre plus grand bonheur). On vous a déjà fait remarquer en fin de journée que vous avez des brillances sur la zone T.

Vous privilégierez un fond de teint qui limite l'excès de sébum comme un fluide au fini poudré, parfait pour matifier la zone T sans assécher l'ensemble du visage. La peau mixte réclame des formules délicates, il est donc important de choisir un fond de teint non comédogène pour éviter les petites imperfections.

Les textures fluides

Elles sont réservées en priorité aux peaux mixtes car elles permettent de ne pas graisser ni assécher. Elles sont bien souvent non-occlusives et non-comédogènes mais certaines petites polissonnes sont nouvellement formulées à base de silicones afin d’être « flexibles » (autrement dit, ne pas virer dans les plis du visage, ni faire un masque) et le silicone peut hélas obstruer les pores quand on est déjà sensibles à ce genre de problème.  On peut les travailler au pinceau, à l’éponge et aux doigts. Je vous détaille tout ça un peu plus tard. Les textures fluides permettent aussi de ne pas alimenter les boutons quand on en a, puisqu’elles sont plus souvent formulées à base d’eau plutôt qu’à base d’huile.

Les fonds de teint compacts

Il y a deux formes possibles : du fond de teint compact poudre, qui permet une couvrance très légère mais une très bonne matité, et les compacts crèmes, avec ou sans huile. Les compacts poudrés sont modulables, mais réservés aux peaux mixtes et grasses, voire normales, car ils peuvent assécher la peau ou faire ressortir les peaux mortes.

A éviter : Les fonds de teints minéraux qui réfléchissent la lumière et font briller les zones grasses comme des lucioles ou des frites au choix. De même pour les textures trop compactes qui étouffent les pores et génèrent des irrégularités sur la peau.

La poudre fixante matifiante que l’on applique généralement après la pose du FDT peut être appliquer sur la zone T pour estomper les brillances et Les peaux les plus sèches peuvent terminer par une brume hydratante pour donner de l’éclat au teint.

Comment choisir son fond de teint si on a la peau grasse :

Votre type de peau : Vous avez une sensation de peau huileuse sur tout le visage et vous avez des imperfections. On vous dit (pour votre plus grand plaisir) que votre épiderme à tendance à briller, particulièrement sur la zone T, que votre teint tire au gris et que vos pores sont dilatés.

Vous privilégierez un fond de teint qui matifie l'ensemble du visage et qui permette à la peau de respirer tout en régulant le sébum... La poudre minérale est idéale car elle neutralise l'effet huileux en absorbant les excès de sébum. Le teint quant à lui est uniforme, sans effet de matière. Pour un maquillage plus couvrant, optez pour une application à l'éponge plutôt qu'au pinceau.

Les textures mousses

Elles conviennent très bien aux peaux grasses, voire au peaux mixtes, mais pas au-delà. Utilisée sur une peau sèche ou déshydratée, elle risque d’entrainer de superbes plaques de déshydratation et la peau va desquamer (terme hautement sexy). Les fonds de teint mousses ne s’appliquent pas au pinceau (on gaspille beaucoup de produit, ce n’est pas pratique du tout du tout), mais plutôt à l’éponge : on prélève un peu de produit en surface avec l’éponge et on peut tapoter joyeusement son faciès. L’avantage de la texture mousse est qu’elle est très modulable : on peut très bien passer discrètement sur les ailes du nez et s’attarder sur une zone peu uniforme. Cependant, il faut savoir que cette texture particulière est obtenue à grand renfort de silicone, à caractère occlusif, qui peut engendrer plus de boutons. Dans tous les cas, je déconseille fortement d’utiliser une base de teint siliconée en dessous d’un fond de teint mousse, pour cause de pores bouchés garantis et des petits problèmes en perspective.

A éviter : Les textures crème (en fluide ou en compact) trop riches pour votre épiderme car elles contiennent des agents nourrissants.

Comment choisir son fond de teint si on a la peau sensible :

Votre type de peau : Votre peau sensible réagit aux moindres agressions extérieures. Elle chauffe à certains endroits, el brûle même parfois, ça picote de temps en temps… Bref, elle n’est pas du tout confortable. On vous a parlé à plusieurs reprises (mais sans vouloir être désagréable évidemment) du fait que vous avez également des rougeurs et des marques de sécheresse cutanée.

Vous privilégierez un fond de teint chargé d'actifs hydratants qui renforcent votre barrière cutanée affaiblie. Une protection solaire (SPF 15 minimum) est aussi indispensable car les UVA pénètrent votre derme entrainant l'apparition de rougeurs et, dans les cas extrêmes, de couperose. Un fond de teint crème compact répond parfaitement à vos problématiques. Très hydratant, il permet également de réaliser un maquillage sur-mesure pour camoufler selon vos besoins vos rougeurs.

A éviter : Les poudres minérales qui assèchent les peaux fragilisées et marquent les défauts sur les peaux déshydratées.

Comment choisir son fond de teint si on a la peau acnéique :

Votre type de peau : Votre peau a une tendance grasse sur la zone T, et de nombreuses imperfections.

Vous privilégierez un fond de teint contenant des agents antibactériens afin de limiter l'apparition de nouveaux boutons ainsi que des agents exfoliants pour libérer les pores et réguler le sébum. Pour une formule vraiment ad 'hoc, optez pour un produit qui possède des vertus apaisantes. Un fluide matifiant ou une poudre minérale sont parfaits car ils régulent le sébum et veloutent le teint. Cependant, avec la poudre, préférez une application au pinceau, qui permet de moduler la couvrance, et pour les finitions, camouflez vos défauts cutanés en utilisant une éponge et en tapotant la zone critique.

A éviter : Les fonds de teint trop riches actifs huileux pour votre peau et ceux qui contiennent trop de silicones (et oui encore eux !) Mais aussi et surtout, d'oublier pas d'appliquer votre crème de jour chargée de réguler le sébum, avant d'appliquer votre fond de teint.

Comment choisir son fond de teint si on a une peau mature :

Votre type de peau : signes de sécheresse cutanée, manque d'élasticité et de fermeté sont caractéristiques de votre épiderme. Vous savez que vous avez de petites taches brunes.

Vous privilégierez un fond de teint spécialement conçu pour les peaux matures car ils contiennent des actifs hydratants qui répondent aux besoins spécifiques de votre peau. Dans les gammes anti-âge, deux types de fond de teint existent : liftant si vos rides sont profondes, car ils retendent la peau, ou lissant si elles sont plus légères, car ils créent un effet défroissant grâce aux pigments réflecteurs de lumière. Pour la texture, préférez toujours une crème ou un fluide qui apportent plus de confort à votre peau.

A éviter : Les textures poudrées et les fonds de teint à base de talc qui marquent les signes de l'âge.

Comment choisir son fond de teint si on a une peau noire :

Votre type de peau : Votre peau est métisse à noire. Elle est grasse au niveau de la zone T et manque d'éclat.

Vous privilégierez Un fond de teint qui matifie la zone T sans assécher le reste du visage, et qui apporte de l'éclat. L'idéal est un fluide matifiant, qui permet de réguler le sébum, associé à une base illuminatrice qui contient des pigments réflecteurs de lumière afin de réveiller votre épiderme.

A éviter : Les fonds de teint aux formules trop riches.

Pour finir : Les fonds de teint compacts crèmes, eux, sont destinés à tous les types de peau (puisqu’ils sont formulés pour peaux sèches, mais aussi version sans huile pour peaux mixtes et grasses) et sont très couvrants. Ils sont également très modulables et sont particulièrement conseillés à celles qui souffrent de cicatrices, acné, ou imperfections.

Les alternatives au fond de teint

Si vous n'êtes pas convaincue par le fond de teint, rassurez-vous, il existe des alternatives qui vous offrent une peau veloutée et une mine éclatante.

· Les BB crèmes : Elles sont proches du fond de teint mais grâce à leurs formules de choc, elles vous font gagner du temps. Hydratantes, protectrices, apaisantes et couvrantes, elles maquillent votre peau mais elles prennent surtout soin d'elle grâce à leurs nombreux actifs qui varient selon les marques. A noter, pour les peaux sensibles, leur vrai atout par rapport à un fond de teint réside dans leur protection solaire, SPF 15 minimum. Idéal pour prendre soin de votre peau tout en la respectant, ce genre de produit magique permet d'éclairer votre visage tout en corrigeant les imperfections. D'une texture peu couvrante, elles peuvent être utilisée tous les jours comme base pour le reste de votre maquillage.

Enfin, avec leurs actions multiples, c'est une bonne alternative pour celles qui n'aiment pas perdre de temps dans la salle de bain.

· Les illuminateurs de teint : Leur formule est très légère par conséquent, ils n'offrent pas de vraie couvrance. Ils sont déconseillés à celles qui souhaitent camoufler leurs défauts mais ils sont parfaits pour celles qui cherchent à apporter de l'éclat à leur teint. Très riches en pigments réflecteurs de lumière, ils sublimeront les peaux sans imperfections mais un peu ternes.

Puis pour finir, on ne le répétera jamais assez, mais Peu importe l’alternative que vous choisirez pour votre teint, ne jamais oublier de se démaquiller le soir avant de se coucher afin de laisser sa peau respirer pendant la nuit. La suite au prochain épisode qui arrive dans la deuxième grande partie. L’Etape suivante : le choix de la bonne couleur associée à votre carnation pour votre fond de teint ! Puis on terminera par un tour d’horizon des outils et des méthodes d’application du fond de teint accompagnée d’une liste de références que j’ai sélectionné pour vous.

Description des photos : ifonds de teint

Hello tout le monde. Je suis bien contente de vous revenir avec cet article qui sera publié en plusieurs parties tellement j’ai de choses à vous dire. Cela fait un bon bout de temps qu’il mijote. J’attendais de réunir tous les éléments précis dont je veux vous faire part. Il s’adressera une fois encore aux femmes, je suis désolée messieurs mais bientôt arriveront sur le site des articles qui vous seront également destinés. Alors voilà mesdames, dans ces prochains postes, nous allons nous pencher sur les meilleures façons de se faire un joli teint « zéro défaut ! » g râce notamment au maquillage mais pas seulement…

On le dit et on le répète, le fond de teint constitue la base d’un maquillage réussi. Pour savoir bien le choisir et l’appliquer, nous allons décortiquer ces nombreux types de produits afin de découvrir comment obtenir un teint parfait à l’aide de quelques gestes simples. Puis je vous ferai une liste non exhaustive de produits (déjà testé ou non) pour chaque type de fond de teint que nous verrons afin de vous donner des idées d’achats si l’un d’entre eux semble vous convenir.

Dans un premier temps, nous apprendrons à choisir la texture de notre fond de teint la mieux adaptée à notre type de peau. Puis nous découvrirons la meilleure manière d’accorder son fond de teint à sa carnation. Ensuite, nous continuerons par des conseils d’applications et nous ferons le point sur les différents choix du matériel adaptés à chaque texture.

Mais tout d’abord, nous devons parler de l’étape primordiale précédent toute chose… Bien préparer sa peau à recevoir le fond de teint.

Avant de passer au maquillage, n’oubliez surtout pas les étapes indispensables de votre rituel beauté afin de garder une peau en bonne santé. Notamment, Ne commencez jamais le maquillage avant d’avoir bien nettoyé votre peau.

Pour ma part, j’utilise une huile démaquillante que je masse en douceur tout en mettant de la pression dans les doigts avec de petits mouvements circulaires afin d’enlever toutes les impuretés de mon visage. Les petits cercles, toujours les effectuer en ramenant la peau vers le haut et non le contraire. C’est important notamment pour bien réactiver la micro circulation sanguine et lymphatique du visage. J’émulsionne avec un sprays d’eau thermale puis j’essuie avec un coton lavable. La peau est douce et fraîche. Pour vous assurer une bonne santé épidermique et une bonne tenue de votre fond de teint, pensez à exfolier régulièrement votre visage avec un gommage doux (au moins une à deux fois par semaine). Pour ce faire, attraper une noisette de produit sur vos doigts, puis retrouver les mêmes mouvements circulaires avec de préférences des gestes ascendants et énergiques. Le grain sera ainsi plus lisse, et votre visage purifié. Enfin, ne zappez pas la crème hydratante ! Votre peau a besoin d’une bonne hydratation quotidienne. Cela permettra de la protéger des agressions extérieures, de la rendre plus douce et souple, et prévenir le vieillissement cutané. C’est un moment de plaisir. On prend une noisette de sa crème onctueuse que l’on va répartir entre ses mains, puis on va l’appliquer sur son visage en lissant du centre vers l’extérieur. Ne pas oublier le cou et le décolleté qui sont aussi des zones où la peau est fine et donc très vulnérable (surtout aux ravages du temps) ... Voilà, notre peau est ainsi douce, fraîche, hydratée donc bien rebondie. Vous pouvez directement passer à l’étape suivante et appliquer une base à maquillage qui permettra de matifier le teint et donner une meilleure tenue au maquillage. la base de maquillage sert à protéger et préparer sa peau à recevoir les éléments de sa mise en beauté. Pas de bon résultat maquillage sans base de maquillage. Cette base s’applique sur une peau préalablement nettoyée comme on l’a vu précédemment. La crème de jour peut aussi faire office de base mais Utiliser une base de maquillage après l’application du soin est idéale surtout pour éviter que l’acidité de la peau ne vienne altérer les pigments du fond de teint. Comme soin de jour, on choisit bien évidemment une crème adaptée à son type de peau : une crème fluide et légère pour peaux normales et mixtes, plutôt riche pour les peaux sèches, matifiante pour les peaux grasses. Ensuite, le film déposé par la base de maquillage que l’on va appliquer va protéger la peau des agressions extérieures et garantir la bonne tenue de votre maquillage dans la durée. Dans la mesure du possible, il est préférable de choisir des bases ne contenant pas ou peu de silicones synthétiques pour éviter d’étouffer votre épiderme en bouchant les pores ce qui créera à long terme davantage d’imperfections. D’autant que la grande majorité des fond de teints contiennent déjà énormément de silicones synthétiques étant donné que c’est grâce à ces matériaux que l’on obtient un effet lissé, couvrant et repulpé sur la peau. Alors, mieux vaut éviter d’en accumuler dans nos couches successives de maquillage. Récapépètons les différentes étapes du maquillage du teint : Pour le teint, l’ordre est simple : tous les produits liquides/crèmes/gras en premier. Poudres en dernier. Pour finir, lorsque votre journée est finie et que vous vous apprêtez à vous coucher, ne jamais, au grand jamais passer la case démaquillage ! Il est très important de nettoyer sa peau le soir. A la fois pour la débarrasser du maquillage mais aussi de toutes les impuretés accumulées tout au long de la journée dû à la pollution, au tabac, à la poussière et j’en passe. Vous pouvez opter selon si votre maquillage est chargé ou non, pour une huile démaquillante, un gel nettoyant doux ou pour une lotion micellaire qui fera très bien l’affaire.

Voilà pour cette grande introduction. Je vous retrouve tout prochainement dans la première partie de l’article sur le fait de choisir la bonne texture de fond de teint adaptée à son type de peau.

P.S. : Si certaines d’entre vous souhaitent que je fasse une revue sur ma routine soin du visage, bien entendu avec mes tests produits pour vous donner des idées de produits à adopter, n’hésitez-pas à me le dire. Je vous ferais ça avec plaisir ! Et si vous avez envie de partager avec nous votre routine du moment, je vous en prie.