Chouette ton look

L'image de soi sur le bout des doigts.

l'image de soi

Description des photos : iillustration d'un parchemin

Etre classe… en… toutes… circonstances… Rien que ça ! C’est ce défi que vous allez relever avec brio j’en suis convaincue, grâce à ces petits conseils à mettre en place. Certains vous paraitront sans doute tomber sous le sens mais ainsi que j’aime à le dire, « une piqure de rappel ne fait jamais de mal… » Ces règles sont plutôt orientées vers la Gente Féminine ; je ne suis pas très objective étant une femme et l’auteur moi-même, mais vous chers messieurs ne serez pas en reste, puisque je me suis arrangée pour qu’il vous soit facile de vous en inspirer (du moins pour la grande majorité d’entre elles).

Avant tout, s’il y a bien une formule à retenir tel un leitmotiv que vous pourrez vous répéter, et qui résume bien l’attitude à adopter, c’est bien celle-ci:

« Être classe c’est être clean sous tout rapport » Ici, « clean » se rapporte plus à la notion d’être impeccable et propre. C’est à la fois la base et le but à atteindre.

Voici les commandements pour être classe en toutes circonstances :

 

I : Soins de soi

 

1)      De ta peau, tu prendras soin.

Je vous avais prévenu, ça commence bien ! ça, vous le savez déjà me direz-vous mais c’est tellement primordial en fait qu’il me fallait en repasser par ici. Une peau (aussi bien sur le corps que le visage) correctement soignée, nettoyée, gommée, lotionnée, crémée, hydratée, nourrie, sera douce et lisse comme la peau d’un bébé, donc agréable au toucher et à regarder. De plus prendre soin de soi est tellement agréable. Puis pour celles qui préfèrent se faire chouchouter, des soins du visage de toutes sortes existent en institut de beauté. Non, parce que, soyons honnête rien qu’un tout petit peu, être en mode « j’ai la peau toute fripée, brillante comme un beignet frit et remplie de points noirs », nous en conviendrons, c’est tout sauf classe.

 

2)      Les plus blanches possibles tes quenottes, tu rendras.

Le sourire éclair un visage. C’est grâce à lui que les personnes oseront venir vers vous. C’est en quelques sortes une ouverture au monde puisqu’il s’agit d’un langage universel. L’hygiène buccale est essentielle avec trois brossages de dents par jours. Déjà, pour éviter les problèmes de santé.  Ensuite, pour éviter la mauvaise haleine ou encore pour échapper vous savez bien…, à ce fameux petit bout de salade verte coincé entre deux dents (ce qui en soit est vraiment tout le contraire de classe), mais aussi et surtout parce qu’un sourire avec des dents blanches, et bien c’est simple, ça change tout. Le citron notamment peut être votre meilleur allier naturel pour blanchir vos dents. Voici quelques pistes :

http://www.bioalaune.com/fr/actualite-bio/32185/5-astuces-blanchir-ses-d...

 

3)      Tes yeux, ton nez et tes oreilles, tu n’oublieras pas de nettoyer.

Des poussières, des petites particules ou saletés présentent dans l’air peuvent se déposées sur les zones exposées de notre corps sans que l’on s’en rende compte et peuvent s’accumuler. La desquamation de la peau peut aussi créer des plaques de très petits morceaux de peau. Cela forme alors des traces ou petits amas de résidus disgracieux, notamment au coins de nos yeux, au niveau des ailes du nez, à l’intérieur et en dessous du nez, ou dans les replis de nos jolies oreilles. C’est important de penser à contrôler régulièrement s’il y en a et à les en chasser gentiment. Concernant les surfaces exposées, un petit jet d’eau en frottant doucement sous la douche suffira à les déloger. Pour ce qui est d’un nettoyage régulier des yeux, des oreilles et du nez :

Le liquide ou sérum physiologique est très bien et fonctionne aussi bien pour les bébés que pour les adultes :

https://www.santediscount.com/physiodose-serum-physiologique-40-unidoses...

L’eau de mer nettoie le nez et évite les vilains rhums :

https://sterimar.com/

 

4)      Les poils malvenus, tu traqueras

Un visage nettoyé, des dents bien propres et blanches c’est bien mais ça ne suffit pas encore. Qui a dit : « Il faut souffrir pour être beaux !? »

 Je ne sais pas mais cette personne n’avait quand-même pas tout à fait tort. Des sourcils bien dessinés, un duvet de la lèvre supérieure épilé, des vilain poils dépassant des narines arrachés font partie des douces tortures que vous allez devoir vous infliger afin que tout soit harmonieux. Si une personne auprès de vous, de bonne volonté ayant des yeux en état de marche peut vous aider en s’armant d’une pince à épiler, de petites bandes de sire chauffantes spéciales visage et d’un peu de patience, c’est le mieux. Autrement, pour vous alléger l’esprit et vous faciliter la vie, les esthéticiennes font ça très bien. Puis pour finir, bien entendu, il faudra penser à le faire sur l’ensemble du corps.

 

5)      Des ongles et des mains irréprochables tu auras

Nos mains, que serions-nous sans elles. Elles nous sont tellement utiles. Elles nous permettent de toucher, tenir, porter, lire, nettoyer, dire bonjour, faire signe, caresser, manger etc… Avec le visage, ce sont souvent elles que l’on voit de nous au premier coup d’œil puisque ce sont les zones du corps les plus exposés aux regards. Nous devons donc en prendre le plus grand soin. Il faut penser à les gommer de temps en temps, les laver très souvent, et les hydrater en leur mettant de la crème tous les jours. Quant à nos ongles, bien les nettoyer (à l’aide d’une brosse prévue à cet effet) aussi bien au-dessus qu’en dessous est primordial. Ils doivent être coupés et limés correctement, poncés, lissés pour les plus courageux et les cuticules doivent être entretenues en les repoussants et en les coupant si besoin. Veillez à varier votre alimentation car une carence en fer, magnésium, vitamine A ou Vitamine B8 notamment pourrait ramollir vos ongles, en laissant apparaître des stries blanchâtres ou jaunâtres. Un supplément en cure de levure maltée peut aider à les renforcer. Puis pour finir et pour vous mesdames, le vernis ! Opter pour une couleur Bordeaux ou rouge pour le côté glamour ou tout simplement, le nude ou le rose pâle pour le côté classique mais drôlement efficace.  Bien sûr, avant la pose du vernis, on n’oublie pas la base afin de protéger l’ongle et on finit par le top coat pour que la tenue dure et dure encore ! Le vernis ne fera qu’apporter The touche finale à une tenue classe.

La levure de bière en cure :

https://www.santediscount.com/solgar-levure-de-biere-250-comprimes.html

 

6)      Tes cheveux, tu dompteras

Avoir une chevelure douce, soyeuse, brillante et disciplinée, on en rêve toutes. Malheureusement, la réalité est parfois toute autre. Pour la plupart, nous devons faire avec ce que nous avons, ou ce que nous n’avons pas. Ici, ce qui est à retenir c’est que l’on bannira les cheveux gras et les cheveux fous. Après les avoir laver avec un shampoing adapté à ses besoins, puis un démêlant (les lavages devant s’espacer d’au moins trois jours pour éviter qu’ils ne regraissent trop vite), on cherchera à les discipliner avant tout. L’application d’un masque tout aussi adapté une fois par semaine est recommandée. Pour une brillance optimale, il est possible de mélanger deux cuillères à soupes de vinaigre de cidre dans un bol d’eau froide qui servira d’eau de rinçage final. On choisira ensuite l’options brushing et on finira par un lissage pour celles qui le souhaitent. En sachant que le concept de la crinière ébouriffée qui vole au vent, des boucles rebelles ou de la coupe « out of bed », je n’ai rien contre. Cela peut même apporter une touche d’originalité à un style ; or, cela ne convient pas tout à fait à notre contexte de classe attitude.

 

7)      Ta posture droite et solide te reflètera

« Faire du sport permet de nous maintenir en forme ». Combien de fois nous l’a-t-on rabâché n’est-ce pas ? Bon, parlons vrai : nous dirons que ce n’est pas tout à fait faux. On va laisser les sports extrêmes aux plus courageux. Mais même sans aller jusque-là, certains exercices de gainage sont très rapides à faire et peuvent s’avérer utiles et bénéfiques. En effet, les muscles de notre ceinture abdominale et les muscles entourant notre colonne vertébrale sont ceux qui nous maintiennent debout et droits. Sans eux, nous ne serions que des mollusques complètement avachis au sol, d’où l’importance de les travailler. Se tenir le dos droit et la tête droite nous aide à être sûre de nous. Cela affirme notre présence… et notre classe attitude…

 

Voila les 7 premiers commandements s'arrétent ici, les prochains arriveront très bientôt.

Description des photos : iworking girl

Tout a commencé autour de petits macarons et de jus de fruits où Sonia, Priscilla et moi-même avons échangé quelques idées autour du thème : quel est le dress code pour travailler dans le secteur bancaire ?

Comme je souhaite me reconvertir dans ce secteur et que, dans notre société, je suis convaincue que l’habit fait effectivement le moine, j’ai crié à l’aide à Chouette ton Look et l’équipe de chic et de choc Priscilla, présidente de l’association et Sonia, conseillère en image a fait le déplacement jusque chez moi armée de toute leur motivation et leur bonne humeur.

Nous avons commencé par poser les bases car l’important est d’être crédible.
D’apparence je fais plus jeune que mon âge et j’ai la voix assez aiguë, renforcé par le fait que je ne me maquille pas : ce n’était pas gagné.
C’est pourquoi, dans cette première séance, nous nous sommes occupé en premier lieu des vêtements et accessoires ; vu ce que contient mon armoire, ça présageait que nous allions y passer un moment.
Nous nous sommes organisées en travail à la chaine avec Priscilla sur mon lit, enfouie dans mes gros coussins peluche, moi qui me tenais devant l’armoire et Sonia entre nous deux en relais.
Je sortais les vêtements un par un et les filles me donnaient leur approbation (ou non) et leurs avis et conseils que je vais tenter de vous faire partager.

Fière de montrer mes derniers achats chez Cop’ Copines, j’ai commencé à sortir les grosse pièces, à savoir les vestes et manteaux.
À retenir : on ose l’originalité dans la coupe, mais la couleur doit être plutôt sobre donc exit les couleurs flashy et les motifs trop visibles comme le manteau écossais rouge et orange pétants que j’adore.

Ensuite les pantalons … Eh non je n’ai pas de jupes ni de robes (du moins autre que les petites robes d’été ou de plage).
On évite bien sûr les jeans et les leggins au profit du pantalon classique noir ou foncé coupe droite ou carotte (le slim n’étant pas définitivement à bannir, mais tout dépend du reste de la tenue).
Pour les matières, afin que ce soit un minimum chic, on optera plutôt pour les fluides et tombantes (à éviter les velours simples ou côtelés et mon slim en simili ou plutôt pour les vendredis si c’est d’usage dans l’entreprise).

Côté hauts, j’ai principalement des pulls manches longues ou courtes (dont beaucoup en cachemire) et des tops manches courtes car je ne suis pas fan des chemises.
Là aussi, on préfèrera les couleurs unies assez sobres même si on peut se permettre un peu d’originalité avec certains roses, rouges ou couleurs claires ; mais à éviter les rayures (quel que soit le sens) et autres motifs qui peuvent faire assez vite trop jeune et peu sérieux. On évite également les effets de texture et de matière comme le côtelé, les déjaugés et les matières trop compliquées.
On évitera aussi les cols bateau pour des cols plus décolletés, ronds ou en V.
Nous n’avons pas parlé des cols roulés et cols similaires, mais pour ma part, je n’en possède pas car je trouve ça un peu gênant à porter.

Pour les shoes, j’aime les talons hauts compensés ou non (du style 7/9 cm).
Cuir ou cuir vernis encore et toujours sobres donc ok pour mes Babies noirs en cuir vernies avec un talon compensé en gomme de marque Clarks.
En revanche, les équivalentes en cuir simple font trop décontracté donc à bannir.
Ok aussi pour mes escarpins Géox en cuir noirs avec un talon haut (également en cuir) et un empiècement beige à l’arrière du talon.
Côté bottines, ça marche pour mes bottines talons fins, fermeture zippée, hauteur ne dépassant pas la maléole, et d’autres plus basses côté tige, toujours à talons hauts.

En résumé, ce qu’il faut retenir d’une manière générale est que le dress code à adopter pour travailler dans une banque doit refléter notre sérieux, nos grandes compétences et notre discrétion. On doit pouvoir nous faire confiance en toutes situations donc il faut privilégier les couleurs sobres et unies sans fioritures ; on aimera les noirs, gris, bleus foncé, les coupes classiques et simples et les belles matières (même si ça doit être du coton).
Bien entendu, il faut que les vêtements soit en bon état, donc exit les matières peu ragoutantes et les trous, bouloches ou décolorations au risque de paraitre négligée.
On peut se permettre une touche d’originalité avec un manteau ou une veste, un bijou ou un sac par exemple.
Les heures défilaient et nous avions bien bossé : la fatigue commençait à pointer le bout de son nez.

En se félicitant du travail accompli et en se donnant rendez-vous pour une autre séance, nous avons évoqué les thèmes qui fâchent comme le maquillage par exemple.
Pour celles qui comme moi n’aiment pas trop sentir une couche de produits sur le visage ou sur les yeux, Priscilla m’a conseillé de privilégier les BB crèmes légères et fluides (comme celles d’Yves Rocher par exemple), plus une touche de rouge à lèvre, et le tour est joué.
Mais laissons cela pour une autre séance.

Côté shopping, j’ai quelques marques de prédilection, comme Cop’ Copines, Gap, Morgan ou Kookaï pour les vêtements, Éric Bombard pour les cachemires et Géox ou Clarks pour les chaussures ; j’aime aller dans les boutiques où les vendeurs sont sympas et me reconnaissent et surtout viennent vers moi sans que je n’ai à parcourir le magasin à leur recherche.

Astuces :
Comme ce sont des marques assez onéreuses, je suis abonnée à leurs newsletters et j’achète uniquement lors des ventes privées, des soldes flottantes et des périodes de promotion.
Lorsqu’approchent les soldes d’hiver et d’été, les ventes privées de la Vallée Village sont très intéressantes, mais armez-vous de courage car il y à foule et les produits disparaissent très rapidement.
Plus simple, les 3J des Galeries Lafayette sont intéressants et, pour le magasin du boulevard Haussmann, il est possible de réserver un personnal shopper.

Eh bien justement, nous nous sommes revues lors des fameux 3J des Galeries, en quête de la bonne affaire et surtout des belles pièces correspondant au thème.

Addiction oblige, nous nous sommes d’abord jetées sur les sacs et il a fallu m’armer de beaucoup de courage pour ne pas faire chauffer ma carte bleue (surtout chez Guess), mais passons.

Un petit coup de baguette magique et nous voici à l’étage femme, que nous avons parcouru en long et en large pendant quelques heures.

La problématique principale est que je ne corresponds pas vraiment à la tendance actuelle ni aux critères de beauté, de maigritude et de platitude en vigueur à notre époque.

Pour faire simple, j’ai une poitrine généreuse, des cuissots, des bras et une croupe abondante, débordante et même prépondérante, donc pas très facile de faire rentrer le tout dans des vêtements de marques fashion, au risque de provoquer le saucissonnage voire l’étouffement.

C’est la raison pour laquelle je n’ai pas vraiment trouvé mon bonheur pendant cette session shopping ; à part un gilet/veste noir à fermeture zip de chez Caroll, avec une bordure en simili très chic et totalement dans le thème, et quelques autres idées.

Au final, cette journée a été très intéressante et j’ai pu voir et toucher beaucoup de super vêtements et j’ai même pu essayer la veste de mes rêves (tout en poils de lapin tout doux …). Ok à presque 3000€ mais bon c’est bien de rêver un peu !

Par contre, c’était quand même un peu déprimant ; car lorsqu’on a un physique hors normes, on n’a pas accès à toutes les marques ni tous les vêtements, et la question qui se pose est : faut-il à tout prix faire correspondre notre morphologie aux tendances et à la mode, ou est-ce que c’est l’industrie de la mode qui devrait s’adapter à toutes les tailles …. La deuxième solution serait plus éthiquement acceptable, mais bref, en tout cas pour le moment c’est à nous de nous adapter au marché, et en attendant que ça change, je vais m’armer de toute mon énergie et retourner au sport !

Je souhaite remercier vraiment vraiment beaucoup Priscilla et Sonia pour leurs conseils et leur disponibilité, et je me sens à présent équipée pour être et paraitre la plus pro dans mon futur job.

Description des photos : iUne tache

Aujourd'hui nous allons aborder un sujet qui a toute son importance. Cette idée d'article m'est venue lors d'une réunion avec des personnes dynamiques travaillant pour la plupart en entreprise. Cela faisait un moment que l'on me racontait certaines anecdotes liées à ces mauvaises surprises que l'on découvrait parfois et qui nous mettait dans des situations délicates ; seulement je ne savais pas comment développer l'idée. Je me suis renseignée et j'ai réussi à rassembler assez de matière pour venir vous en parler ici.

Que l’on soit au travail, ou pris par nos occupations quotidiennes, nous aimons nous sentir en forme, paraître impeccable, bref être au top ! Quoi de plus normal… Et pourtant… Je ne pense pas me tromper si je dis que malgré notre forme olympique et le fait d’être parés de nos plus beaux atours, il nous est tous arrivé d’expérimenter un jour ou l'autre ce sentiment fort désagréable d'impuissance et de gêne intense lorsqu’on se rend compte au moment le plus inopportun que nous nous sommes tâché un vêtement.  Bien entendu, juste à l'endroit où la tache saute littéralement aux yeux de toutes les personnes  croisées ensuite.

Cela vous parle ne serait-ce qu'un peu, n’est-ce pas ? Et cela que nous soyons déficient visuel ou non d'ailleurs. Seulement, lorsque nous n'avons pas d’yeux qui fonctionnent correctement, nous mettrons bien sûr plus de temps à nous en rendre compte. Il faudra soit que cela se sente au toucher (ce qui n'est pas toujours le cas), soit qu'une personne bien attentionnée nous le fasse remarquer. Et là… « C’est le drame ».

Autant dire que cela n'a rien d’évident. Alors voici ici réunies quelques petites précautions à prendre pour prévenir ce genre de désagréments. Et si toutefois vous n'auriez pas pu échapper à ces vilaines taches coriaces, j'ai répertorié quelques petites astuces pour les recevoir et leur faire passer l'envie de nous rendre visite et de trop s'attacher à nos vêtements !

Les précautions à prendre

Avant d'aller au travail, face à son armoire  au moment d'effectuer son choix de vêtements pour la journée, pensez au fait que les couleurs claires (beige, rose pâle, blanc) feront davantage ressortir les taches que les couleurs foncées.

Mesdames, petite astuce : appliquez votre maquillage avant de vous vêtir ; ainsi l’on évitera les dommages collatéraux. Si votre haut n’est pas un chemisier et s’enfile par la tête, méfiez-vous tout de même que le textile ne rentre pas en contact avec le fond de teint ou le rouge à lèvre.

Dans la journée, lorsqu'il s'agira de choisir votre repas, privilégiez dans la mesure du possible les plats sans sauce, surtout si elle contient de la tomate. Donc exit les bolognaises, les pizzas ou autres, car on n'est jamais à l'abri d'une éclaboussure malencontreuse ou d'un morceau égaré qui préférera bien évidemment se loger sur les vêtements plutôt que sur la serviette prévue à cet effet.

Gardez plutôt ces plats pour les jours où vous serez plus détendu, vêtu de tenues qui craignent moins qu’un chemisier ou un costume, ou quand vous serez sûr de ne pas avoir un rendez-vous primordial avec une personnalité importante ensuite...

Pour vous messieurs qui portez la cravate, pensez à en protéger le bout en le glissant entre 2 boutons de votre chemise afin qu'il ne se retrouve pas baignant dans votre assiette, à « discuter le bout de gras » avec vos aliments...

Pour nos gentes dames, il vaut mieux éviter les manches de vestes, de topes ou de chemisiers trop amples qui pourraient aussi se retrouver à côtoyer, par exemple, la mousse au chocolat rencontrée au passage et placée stratégiquement juste à côté du verre d'eau sur le plateau. Si les manches longues et larges font partie intégrante de votre garde-robe, ne pas oublier de les replier au préalable.

Lors des séances shopping visant à étoffer votre garde-robe professionnelle, sachez qu'il existe des tissus plus sujets à faire ressortir les tâches, tels que ceux de la famille des Polyesters un peu satinés brillants. En effet, c'est radical lorsqu'il s'agit de taches de gras notamment.

Dans vos choix de chemises, messieurs, méfiez-vous car certaines alliances de textiles et de couleurs sombres font ressortir les taches d'humidité, d'eau ou de transpiration. Cela peut créer notamment des auréoles au niveau des aisselles. Parfois, si le textile est clair et fin (cela vaut également pour mesdames), le contact avec l'eau ou avec certains éclairages favorise la transparence du vêtement. Pensez à faire des tests en magasin.

Certaines matières telles que le coton ou le  lin se lavent plus facilement à la machine que d'autres, d'autant plus que les lavages à sec au pressing ne sont pas toujours efficaces.

De même, lorsque vous retournez chercher des vêtements au pressing, ne pas hésiter à demander s’il reste des taches qui ne sont pas parties au lavage et où elles se trouvent sur le vêtement, histoire d’éviter les mauvaises surprises.

Vivement les chemises blanches en tissu anti tâche ! Dans mes recherches, j’ai appris que dans un futur proche, des chemises blanches fabriquées en tissu anti tâche intégrant des Nanos technologies favorisant l’étanchéité du textile aux DIVERSES taches seront commercialisées.

Si vous n'êtes pas adepte du repassage, il existe aussi des matières moins froissables que la soie ou le lin. Pour tous ces renseignements, n'ayez pas de scrupules à solliciter l'aide du vendeur en boutique.

Malgré toutes ces précautions, si vous n'êtes pas sûr d'avoir évité un incident, le mieux est encore de choisir une personne de confiance parmi vos collègues et de lui demander une vérification après le repas. Mieux vaut faire l'objet d'une inspection minutieuse par des yeux valides, même si ce n'est pas agréable, plutôt qu’arriver tout tachés à ce fameux rendez-vous très important.

De plus, je pense qu’au cas où, le fait d'apporter au bureau et de ranger bien à l'abri un tope de rechange pour vous mesdames et une chemise plus une cravate pour vous messieurs n'est pas une précaution inutile à prendre. Vous aurez ainsi prévu une solution de repli pour les mauvais jours.

Pour pouvoir repérer plus tard une tache qu’on vous a signalée, prévoyez des petites épingles à nourrice que vous piquerez aux endroits désignés, une fois que vous serez changé. Ce sera plus simple ensuite pour le traitement anti tache.

Les traces de repas copieux ne se voient pas uniquement sur les vêtements. Cela vaut aussi pour nous, notre visage, nos mains... C'est pour cela qu'il est toujours mieux de se rincer les mains et le visage après avoir mangé, pour que la moustache que l'on s'est dessinée au moment de la mousse au chocolat disparaisse bien et que s’il restait éventuellement quelques résidus sur nos mains, nous ne puissions pas nous en barbouiller les vêtements.

Souvent, après le déjeuner, en tant que dames nous nous éclipsons afin de nous repoudrer le nez. Pour ne pas que de la poudre ou du produit se dépose sur nos habits, il existe des cape protectrices étanches au maquillage spécialement créées à cet effet. Elles se ferment avec un scratch et viennent recouvrir le décolleté, les épaules et le buste. Si vous n’en avez pas, une petite serviette longue avec une pince peut tout à fait faire l’affaire.

Jusqu'ici, cela vous paraît peut-être n'être que du bon sens, mais je vous assure que m'étant déjà retrouvée dans  ce type de situation, on ne pense pas toujours à tout dans ces moments là.

Les astuces contre les taches

Si malgré toutes les précautions prises certaines taches ont réussies à apparaître sur nos vêtements, voici quelques astuces pour tenter de les faire totalement disparaître.

Lorsque vient le moment tant aimé de passer le linge à la machine, vous ne vous souvenez plus forcément à quel endroit précis vos vêtements sont tachés. Qu'à cela ne tienne, vous ne pourrez pas mettre du produit détachant sur la tache même mais vous pourrez en mettre une dose dans le tambour de la machine avec le linge en plus de la lessive.

S’il s’agit d’une machine de blanc, pensez à ajouter une dose de poudre du style Vanish spécial blanc afin de bien l'entretenir. Si suspicion de tache sur du blanc il y a, un peu d’eau de Javel dans le tambour de la machine suffit en général à en venir à bout.

Si vous n'aimez pas trier le linge par couleur et que vous préférez tout laver ensemble, pensez à y ajouter des lingettes absorbant les couleurs qui dégorgent, du style Décolor’stop.

Si toutefois vous savez exactement où est placée une taches de gras sur un tissu en coton ou en lin, vous pouvez le mouiller à l'eau et mettre du liquide vaisselle dessus. Vous pourrez malaxer un moment puis laisser poser quelques instants, et pour finir le mettre en machine en cycle normale.

Si vous avez marqué l'endroit où se trouve une tâche, il suffit de badigeonner généreusement l'endroit de produit détachant, de malaxer puis de mettre en machine.

Si vous pensez que c'est une tâche qui pourra s'avérer tenace, après l’application du produit vous pouvez même frotter avec une brosse à vêtements, sans non plus y aller trop fort pour ne pas risquer de détériorer le tissu, ce qui serait dommage.

Lorsque vous achetez un nouveau vêtement, n'oubliez pas de demander à quel programme de machine il se nettoie.

Après le lavage, il est possible que certaines taches de "gras ou de tomates" notamment soient tellement coriaces qu'elles n'aient pas totalement disparu au lavage.

Si il subsiste ne serait-ce qu'un tout petit doute, et que personne de voyant n'est présent pour nous en assurer, pour ma part, je jouerais la prudence. Je ferais une pile de vêtements à vérifier pour le jour où quelqu'un pourra venir m’en informer.

Pour finir, il existe une petite application gratuite bien pratique, pour les possesseurs d’iPhones (sa disponibilité sous Android est à vérifier), qui regorge de conseils et de fiches pratiques. Vous pourrez notamment trouver des instructions pour l’entretien et le nettoyage de diverses matières de vêtements, le détachage de tous types de taches, une fonction de recherche du pressing le plus proche, et même un minuteur ! Les personnes voyantes ou avec un reste visuel suffisant pourront également y trouver une fiche pratique pour comprendre les symboles qui se trouvent sur les étiquettes. Elle est accessible avec VoiceOver et vous la trouverez en tapant « La Tache » dans la recherche de l’App Store. Pour Android, c’est par ici

Voilà toutes les informations que j'ai pu glaner par-ci par-là. Je continuerai à étoffer cet article au fur et à mesure, avec les astuces qui viendront jusqu'à mes oreilles ou à ma connaissance. Si vous en avez testé d'autres n'hésitez pas à réagir et à les poster en commentaire. Tout est bon à prendre dans notre combat contre les tâches.

Description des photos : idisque des couleurs

Assemblage des couleurs, comment s’y retrouver ?

Pour commencer quelques définitions trouvées sur Wikipédia qui aideront à avoir quelques notions permettant de mieux appréhender les explications suivantes.

  • Demi-teintes:

Une demi-teinte est une couleur intermédiaire entre le noir et le blanc.

  • Tons :

Synonyme de couleur et teinte, ton peut les remplacer dans tous leurs usages ; il est plus précis quand on parle de mélange ; puisqu'un mélange de couleurs est le mélange, sur la palette ou sur la toile, de pâtes colorées, alors qu'un mélange de tons est l'effet visuel de la juxtaposition de surfaces colorées.

  • Tons clairs et tons obscurs :

Opposent les tons par l'impression de luminosité qu'ils dégagent.

  • Tons chauds et tons froids :

Les tons chauds se rapprochent de l'orangé.

Les tons froids contiennent du bleu ou du vert.

  • Tons neutres :

Tons proches des gris.

  • Tons dégradés :

Tons dont la luminosité est augmentée, mais la vivacité diminuée, par l'ajout de blanc.

  • Tons pastel :

Tons dont la vivacité est atténuée par du blanc, comme celle des dessins au pastel.

  • Ton sur ton :

Assemblage de tons qui ne différent que par une petite nuance. Utilisé surtout en couture.

  • Noir :

Le noir est l’absence de lumière reflétée par un objet.

  • Blanc :

Le blanc est la somme de toutes les lumières de toutes les couleurs.

  • Camaïeux :

Peinture d'une seule couleur, jouant sur tous les tons réalisables et possibles avec cette même couleur.


On a donc fait le tour des petites définitions importantes à retenir pour mieux comprendre ce qui suit.

Vous avez tous entendu parler de couleurs primaires, secondaires complémentaires et peut-être même tertiaires au moins une fois dans votre vie.

Pour nous rien de très parlant n’est-ce pas? Et pourtant, certaines “règles” sont tout de mêmes indispensables à retenir si l’on veut éviter les erreurs d’assemblage, notamment lorsque l’on s’habille.

On va régler rapidement ce problème pour ceux qui y ont toujours été réfractaires, en fait c'est simple.

Qu'est-ce qu'une couleur primaire? C'est celle que l'on ne peut pas obtenir par mélange. Il en existe seulement trois : jaune primaire, rouge primaire et bleu primaire.

Qu'est-ce que la couleur complémentaire d'une autre ? La complémentaire d'une couleur primaire est obtenue en mélangeant les deux autres.

“Des exemples! ... Des exemples!”

La complémentaire du jaune sera donc : rouge + bleu = VIOLET

La complémentaire du rouge sera donc : jaune+ bleu = VERT

La complémentaire du bleu sera donc : jaune + rouge = ORANGE

En quoi est-ce important?

1° Parce que le contraste est maximum lorsqu'une couleur est juxtaposée à sa complémentaire et donc, l'association est harmonieuse. C'est une des réponses possibles à la sempiternelle question: "qu'est-ce que je vais bien pouvoir mettre avec ça ?".

2° Parce que lorsque vous mélangez une couleur et sa complémentaire, ça peut servir pour le maquillage mesdames, vous obtenez un gris!

Un gris met magnifiquement en valeur une couleur mais il faut l'avoir fait soi-même. Il faut le savoir...

Les gris que vous fabriquerez ainsi seront infiniment plus jolis qu'en mélangeant du noir et du blanc.

Donc on peut ainsi obtenir des gris rosés, des gris violacés, des gris verts, des gris bleu, des gris jaunes …

La couleur chaude tend vers le rouge (ou le jaune), la couleur froide vers le vert (ou le bleu).

Donc, entre deux verts, le vert le plus chaud sera celui dans lequel il y a le plus de jaune ou rouge et le vert le plus froid celui dans lequel il y a le plus de bleu.

Choisir les bonnes gammes de couleurs.

Bien, maintenant attaquons-nous au gros morceau de notre garde-robe. On a tous et toutes dans nos armoires plusieurs pièces jamais portées, pourtant jolies et colorées, pour lesquelles on finit par se demander pourquoi on les a achetées, puisque nous n’arrivons pas à les assembler correctement à d’autres vêtements.

Nous aimerions bien au fond, mais nous n’osons pas et pour sûr, dès que nous entendons parler mélanges de couleurs, vives ou non, on sait depuis toujours que le spectre du clown mal fagoté n’est pas loin… 

Alors comment s’y prendre ?

N’ayons plus peur de lui ! Osons les assemblages. Nous allons faire ensemble la découverte de plusieurs étapes à passer pour y arriver. Et je vous assure, rien de très sorcier à tout ça. Cet article combiné à nos ateliers assemblages des couleurs et vous deviendrez incollables à ce sujet !  Je m’excuse néanmoins, dans ce qui suit, je vais donner davantage d’exemple concernant les vêtements féminins, puisque c’est ce que je connais. Or, si certains d’entre vous Messieurs ont des conseils utiles ou des exemples de tenues à donner, n’hésitez pas à vous exprimer dans les commentaires.

Pour commencer, la clé qui vous permettra d’employer les bonnes associations de couleurs se résume en un mot : l’harmonie.

Retenez bien ce mot car il sera votre fil conducteur dans votre recherche de style.

L’association des couleurs répond à quelques règles importantes.

Cette harmonie que nous tendons tous à approcher de près n’est autre qu’un équilibre vous permettant de trouver au mieux votre personnalité.

Mais, comment créer de l’harmonie ?

Avec deux principes fondamentaux :

Certaines couleurs s’opposent ou s’assemblent, il s’agit de faire les bonnes combinaisons. Evitez de porter qu’une seule couleur dans vos tenues. Les tenues monochromes peuvent être vos ennemies, sauf si vous aspirez à un style passe-partout sans saveur.

La lumière et les matières jouent un rôle dans la composition finale de la tenue.

C’est à partir de ces principes que se déterminent les bons choix de gammes de couleurs, les associations gagnantes. Le mieux est de commencer avec ce qui est le plus facile à combiner.

Étape Débutante : Maitriser les couleurs basiques

Quelles sont les couleurs basiques à avoir dans son dressing absolument?

Et bien contre toute attente si vous pensiez au noir et au blanc, c’est loupé.

C’est en fait le gris, dans toutes ses nuances, le bleu marine pour commencer, le marron du moyen au plus claire.

Le blanc et le noir dans leur sens premier ne sont pas des couleurs. Et oui,  souvenez-vous de la définition de chacun donnée précédemment.

Leur véritable rôle est de jouer sur la lumière de votre tenue. Le gris et le noir estompent tandis que les couleurs iront sublimer la coupe et le style. Le blanc sert donc à illuminer votre ensemble.

Imaginez un interrupteur avec le blanc « ON » qui augmente l’intensité, et le noir « OFF » permettant de diminuer et de modérer un style très fort et coloré. C’est aussi simple que cela pour commencer.

  • Le noir :

Le noir porté dans de mauvaises matières peut se révéler être un faux ami et, en plus peut ternir avec le temps.

Faites attention aux matières qui peuvent boulocher, ou pire se déteindre et perdre tous les bons points d’un bon vêtement noir, en n’hésitant pas à mettre le prix dans vos pièces pour que la teinte  dure.

Mais il sait être aussi un ami précieux car il est capable d’affiner votre silhouette, car oui, le noir amincit et rend les tenues fluides. Puis mélangez-le à d’autres couleurs basiques.

Les bonnes pièces noires à avoir : un jean, une robe, une blouse fluide, une paire de bottines, t-shirt près du corps

  • Le blanc :

Faites attention au blanc ! A moins de miser sur des chemises simples de travail, le blanc est rarement flatteur. Il convient mal si l’on n’a pas une taille 36 que ce soit en pantalon ou en t-shirt basique près du corps. Misez plutôt sur des pièces beiges.

Les bonnes pièces à avoir en blanc : les chemises près du corps, Les hauts (chemises et t-shirts), boy-friend.

Pensez à privilégier la coupe du vêtement, même si la couleur est jolie, il est important que le vêtement vous aille au mieux.

  • Le beige :

Le beige ou la couleur crème peut varier de teintes, mais du rosé au sable, le beige est un vrai ami pour toutes les carnations. Il suffit de trouver quel beige vous convient suivant votre couleur de peau, vos yeux et votre teinte de cheveux. Les brunettes peuvent se permettre les teintes plus rosées, alors que les rousses et blondes devront se diriger vers des teintes plus sablées. Le beige, au contraire du blanc, est facile à porter et est facile à juxtaposer à d’autres couleurs. Il forme une excellente base de tenue que vous vouliez partir sur une combinaison noire pastel ou couleur vive.

Les bonnes pièces beiges à avoir : un pull à torsade, une blouse fluide, un cardigan, une ceinture.

  • Le gris :

Le gris est aussi une couleur basique qui se décline en plusieurs teintes, du gris sombre au gris chiné, il est facile de le mêler à lui-même, ou avec d’autres teintes, comme les couleurs vives par exemple. Investissez dans de belles pièces grises, comme un pull à torsades gris chiné, un pantalon gris foncé et même quelques paires de collants. Le gris apportera aussi une note « rock » à vos tenues noires tout en les illuminant.

Les bonnes pièces grises à avoir : un jean slim, un gilet, des t-shirts basiques.

  • Le bleu marine :

Le bleu marine est aussi une des couleurs basiques du dressing. Vous le retrouverez dans votre jean brut favori mais aussi en veste. Le bleu marine forme une excellente base de tenue, car moins sombre que le noir, il peut être mêlé à des couleurs lumineuses comme le  bordeaux ou le camel.

Les bonnes pièces à avoir en bleu marine : un jean brut, une jupe patineuse, une veste d’homme, un pull à torsades

  • Le marron camel :

Il est préférable de vous diriger vers des teintes comme le camel plutôt que le marron foncé. Le marron foncé est difficilement portable avec du noir et forme une base assez difficile. Le camel, quant à lui est plus clair et peut se mêler facilement à toutes les couleurs basiques que l’on vient d’aborder.

Les bonnes pièces camel à avoir : chaussures, sacs et ceintures, tops fluides, pantalon, chino

Quelles sont les prochaines couleurs à associer ?

Une fois que vous vous serez équipé avec vos nouvelles pièces aux couleurs basiques, le champ des possibilités s’ouvrira petit à petit, et votre palette va grandir :

Faîtes introduire du bordeaux et du vert, pour vous donner plus de présence.

Partez aussi à la découverte des couleurs pastel : Rose, Bleu ciel, Taupe, Métal et Sable.

Les couleurs suivantes relèvent d’une bonne maîtrise des associations. Il est conseillé de s’attaquer aux deux gammes précédentes avant de tenter celle-ci, car il s’agit de couleurs vives donc sont des éléments forts :

  • Rouge pétillant 
  • Orange intense 
  • Bleu électrique 
  • Jaune scintillant 
  • Verts pomme 
  • Pourpre

Vous disposez à présent d’un large éventail de gammes à travailler pour vos nouvelles tenues. Cependant connaître les bonnes gammes ne suffit pas pour bien associer. Vous le savez, se créer un style est une pratique. Et dans toute pratique, il existe des techniques avec des étapes d’apprentissage.

En voici trois pour vous essayer à chacune des gammes, de la plus simple à la plus complexe.

Technique 1 : reproduire le contraste peau/cheveux.

En tant que personne, il émane de vous des teintes et un jeu de lumière qui vous est propre. Chaque choix d’une pièce démarrera toujours à partir des caractéristiques de votre corps. Dans le cas où vous influez votre style avec les couleurs, c’est grâce au contraste entre votre peau et vos cheveux que vous parviendrez à combiner différentes gammes.

Les options varient selon la condition de chacun d’entre nous, et cette technique assez créatrice est abordable avec les couleurs basiques (gris, bleu et marron).

Pour ceux qui ont la peau claire et des cheveux clairs : vous avez peu de contraste, aussi l’enjeu sera d’allier des couleurs pastels avec un élément fort comme une pièce atout, une seule couleur vive, des matières haut de gamme ou des accessoires. Sachez cultiver cet équilibre entre une pièce marquante et un ensemble doux en couleurs.

Peau claire et cheveux foncés : le contraste dans ce cas est assez élevé et pourra être reproduit dans votre tenue. Jouez avec les oppositions. Notamment du beige et du bleu, du gris et du bordeaux… votre palette de choix s’avère particulièrement étendue. Profitez-en ! Si vous avez besoin de lunettes et des cheveux noirs, misez sur une monture marron à écailles.

Peau foncée et cheveux clairs : le contraste est également fort dans votre cas, à vous de le reproduire avec des couleurs vives telles que le bleu ciel et dans un registre plus chaud, de l’orange, du jaune et du rouge. Pour les lunettes prenez une paire plus foncée, ou alors tentez une monture dans les tons transparents, toujours en opposition avec vos cheveux.

Peau foncée, cheveux foncés : configuration type chez les méditerranéens la couleur est essentielle, aussi ne prenez pas de lunettes aux montures foncées : vous disposez de peu de contraste, votre enjeu sera d’en rajouter en faisant des associations audacieuses.

Les couleurs vives sont recommandées ! Vrai part de culture dans les pays africains, utiliser une couleur forte vous permettra de créer le contraste qui vous manque. Ne vous habillez pas en noir, sauf pour atténuer votre tenue si celle-ci s’avère très marquante.

Si vous aimez une certaine sobriété, optez pour une veste marron, beige ou taupe avec une touche de vert, du rouge ou de l’orange.

Technique 2 : utiliser le Camaïeu des couleurs

Cette technique est remarquable pour créer une vraie harmonie des couleurs ! Elle repose sur une  bonne utilisation du cercle chromatique. Quoi ?! Mais qu’est-ce donc ?

96 teintes chromatiques... Rien que ça! C’est très vague j’en conviens. Il faut retenir que sur ce fameux disque, toutes les couleurs sont représentées dans toutes leurs nuances, des plus claires aux plus foncées. Imaginez un gâteau coupé en parts. Et bien, chaque part est une couleur, avec pour chacune d’entre elles, différentes couches de saveurs. Ces dernières étant toujours classées selon le même ordre d’intensité de leur gout, du plus fort au moins fort…

Pour cette technique, je ne saurais que vous conseiller de vous faire aider en magasin par exemple par les vendeuses ou par une personne voyante vous accompagnant. En tous les cas dans vos débuts. Ensuite, une fois que les mariages de couleurs et les dégradés n’auront plus de secret pour vous, vous n’aurez plus qu’à vous faire confiance. Ce sera un jeu d’enfant. Comment ça, “ vous me trouvez bien enthousiaste?” 

Comment utiliser cette technique ?

Choisissez plusieurs parts ou teintes associées côte à côte dans le disque, et ne vous basez que sur ces nuances dans la composition de votre tenue. Vous avez une pleine liberté dans le choix des dégradés de couleurs, du moment que vous restez dans une gamme proche.

Exemple, le t-shirt, la veste et les accessoires se situent dans un camaïeu de bleu qui tend au vert. Le pantalon blanc renvoie à la première technique en donnant de la luminosité et du contraste.

L’avantage du camaïeu justement est que vous avez la possibilité de créer de forts contrastes toujours en respectant la même tonalité de couleurs.

N’hésitez pas à utiliser les accessoires tels que gants, écharpes, étoles, ceintures, pour renforcer le camaïeu.

Afin d’apporter des touches de couleur à vos tenues, si vous n’osez pas (encore) les confronter entres elles.

Choisissez une touche de couleur puis calmez le jeu

Misez sur une couleur, comme l’orange, le bleu Klein, le rouge, et calmez le jeu ensuite en mêlant la couleur à une teinte plus basique. Le beige est une excellente teinte pour lier une couleur vive. Par exemple, si vous portez un jean orange, choisissez des accessoires camel et/ou marron car l’orange fait partie de la même gamme de couleurs que ces dernières teintes.

Il en va de même pour le bleu, si vous portez une blouse bleu Klein, mêlez ensuite des accessoires bleu marine à votre tenue.

Pas plus de 3 teintes par tenue

Cette règle peut sembler vieille comme le monde. Elle n’est pas toujours justifiée à un haut niveau de maitrise des couleurs, mais elle reste une bonne règle à garder en tête lorsqu’on doute des mélanges de couleurs.

Portez les couleurs sombres en bas et les couleurs plus vives en haut

Cette règle permet d’allonger la silhouette et de procurer tous les bienfaits de la couleur là où vous en avez besoin, c’est-à-dire au niveau du visage ! Un tee-shirt ou blouse rouge avec un jean brut bleu marine, fera toujours son effet. Au contraire, à titre d’exemple, si vous inversez cette tenue, et que la blouse est bleu marine et le jean rouge, vous perdez l’effet allongeant de la couleur sombre sur vos jambes, et ne profitez pas non plus de l’éclat que la couleur apporte à votre teint !

Partez d’une base plus claire pour finir sur une couche plus sombre

Comme nous l’avons déjà vu, les couleurs sombres amincissent. Pour ne pas tomber dans le piège du look total noir, mémorisez cette règle. Portez une chemise blanche sous un pull gris pour finir sur un manteau noir. De cette façon, la tenue est harmonisée.

Misez sur un accessoire rouge

Si vous aimez le rouge, et que vous ne savez pas comment l’aborder, misez sur cette teinte en accessoire ! Une belle paire d’escarpins rouges ira à merveille avec votre robe noire, ou votre jean brut ou gris. Cette couleur lie parfaitement les autres couleurs entre elles. De la même sorte, pour vous mesdames, un beau bracelet rouge va aussi bien avec une blouse crème qu’avec un pull gris chiné. N’oubliez pas de porter votre rouge à lèvres rouge pour harmoniser le tout.

 

Pour aller plus loin : les couleurs complémentaires

On entre davantage dans du subtil !

Une complémentaire est une couleur qui n’a pas servi à la création d’une autre couleur, primaire ou secondaire. L’intérêt de cette technique est de prendre une couleur comme point de départ et de faire des associations avec ses couleurs complémentaires.

Les combinaisons les plus connus sont le rouge et le vert, le jaune et le bleu, mais vous pouvez allier du bleu ciel avec du rose ou de l’orange, du violet avec du vert clair…

Technique 3 : laissez parler les matières et les motifs

Étape Avancée : Unir les couleurs entre elles

Attaquons maintenant les choses sérieuses. Si vous avez assimilé les techniques précédentes, vous êtes à présent prêts à tenter des combinaisons particulières de couleurs.

 Un bon point de départ pour une tenue est de repérer et de mêler les teintes d’une même gamme de couleurs. Si par exemple, vous voulez porter un pantalon violet, mêlez-le à du parme, qui est une couleur pastel, dérivée du violet. Vous pouvez ensuite calmer le jeu avec des accessoires unis comme le beige ou le noir, ou alors miser sur les variations du violet qui sont multiples comme le prune par exemple.

Par ailleurs, si vous optez pour une jupe fuchsia, il en va de même, vous pouvez porter toutes les couleurs rosées avec car le fuchsia fait partie de la gamme des roses. Vous vous souvenez ? Le camaïeux…

Contraster les couleurs les unes aux autres

Certains mélanges sont plus délicats à entreprendre, mais vraiment surprenants lorsqu’ils sont portés. Vous pouvez tout à fait porter du jaune avec des touches de vert pomme, c’est même très tendance, mais attention aux faux pas. Retenez surtout la règle de l’harmonie des camaïeux de couleurs ci-dessus, surtout pour le choix des accessoires, car c’est souvent là que ça coince ! Vous pouvez aussi, comme vu au début de cet article, calmer le jeu avec une couleur basique comme le noir ou le beige. Bien sûr, ces mélanges de couleurs conviennent surtout à l’approche des beaux jours !

Reportez-vous ensuite aux harmonies les plus réussies ci-dessous.

Les bonnes combinaisons de couleurs :

  • bleu/rouge
  • orange/fuchsia
  • violet/jaune
  • vert anis/orange
  • rose/jaune
  • vert anis/bleu

Certaines sont périlleuses et oui car il faut toujours garder à l’esprit qu’il existe plusieurs teintes et intensité dans chaque couleur, mais pensez à les mêler entre elles cet été pour un look très pointu en demandant conseil. Si malgré vos efforts, vous n’osez pas ces mélanges, rappelez-vous que vous pouvez porter du bicolore en accessoire et donc par touche de couleur, comme expliqué au début. Par exemple mesdames : Pensez à porter un beau plastron bicolore avec une tenue toute simple constituée de couleurs basiques !

Cette technique peut  présenter un chalenge plus élevé du fait de l’ajout d’une nouvelle palette, celle des matières. Grâce à elles, vous pourrez influer sur la couleur de votre vêtement de façon significative !

La couleur est fixée sur un tissu et ce tissu prend la lumière. Lorsque vous optez pour une pièce de couleur, le rendu sera nettement différent si vous comparez du coton et du lin, du cuir et de la soie, du velours et du cachemire…

Chaque vêtement doit être choisi en comprenant trois critères essentiels : sa coupe, sa couleur et ses matières. C’est grâce à ce dernier aspect ainsi qu’aux motifs que vous pourrez trouver une source inépuisable d’inspirations.

Les motifs sont, justement, la difficulté à articuler dans cette technique. Gérer les lignes des imprimés divers et le volume qu’elles confèrent, tel est le challenge de ceux qui tenteront de les associer.

En effet, selon nos morphologies diverses, le choix des motifs varient.

Pour se faire voici quelques règles à observer, retenir et appliquer si vous souhaitez éviter les fautes de goût.

Les rayures épaisses horizontales et les carreaux dans des teintes claires peuvent avoir un effet grossissant, si votre morphologie est un « O ». Préférez les rayures verticales et plutôt fines.

Si vous recherchez la discrétion, optez pour des petits motifs tous de la même couleur sur un fond uni. Si vous voulez tenter l’aventure du mélange de différentes colories, essayer de rester toujours proches des conseils évoqués plus haut avec la technique du camaïeu ou de la complémentarité des couleurs.

N’oubliez pas de penser à atténuer lorsque plusieurs couleurs vives et motifs se retrouvent sur l’une de vos pièces.

Par exemple: Un pantalon noir uni est à favorisé si votre haut est coloré et à motifs.

Il est toujours plus sage de choisir des imprimés proportionnels à votre taille, si vous êtes petit(es), vous pouvez donc vous permettre des petits pois, si vous êtes un peu plus grand(es), misez sur des imprimés colorés et fleuris sur une tunique par exemple. Il en va de même dans votre choix d’accessoires, le mieux est d’opter pour des accessoires qui sont proportionnels à vos formes.

Voilà, en espérant que ce voyage dans le monde des couleurs ne vous aura pas paru trop long et indigeste. Le but étant de partager des notions qui vous seront plus qu’utile dans le choix des pièces que vous porterez et qui vous définiront.

Pour toutes questions, n’hésitez pas à commenter.

 

Sources dont je me suis inspirée pour vous écrire ce guide:

http://www.bienhabillee.com/comment-porter-la-couleur/

http://www.lifestyle-conseil.com/assortir-couleurs-vetements/

http://www.benita-loca.com/tutorial-decoration/associer-les-couleurs-astuces.html

Je remercie les auteurs des articles sur lesquels je me suis basée pour écrire le mien.