Chouette ton look

L'image de soi sur le bout des doigts.

Comment bien appliquer son fond de teint ?

Description des photos : iles fonds de teint

On y est ! La texture parfaite a été dénichée et une fois la bonne teinte choisie, tout le secret d’un teint parfait réside dans l'application du produit.

Maintenant passont à la pratique.

COMMENT BIEN APPLIQUER SON FOND DE TEINT ?

Ici encore nous avons plusieurs choix, pour les textures fluides, compacte, crème ou huileuses.

A : Aux doigts

Plus précis mais aussi plus doux pour les peaux sensibles, nos doigts restent les meilleurs outils pour bien appliquer un fond de teint, à condition de bien les désinfecter avant à l’aide d’une lingette ou d’une solution hydro-alcoolique. Le plus hygiénique serait encore de désinfecter une spatule et de prélever du produit mais cela est plus difficile pour nous de contrôler la dose que l’on prend sans la vue. Ce serait tout de même bien dommage de gâcher de la matière… Avec la pulpe des doigts, on va prendre la bonne quantité de matière qui correspond à une petite noisette pour tout le visage et venir la chauffer toujours entre nos doigts. Puis on va d’abord appliquer par petites touches rapides de l’intérieur du visage vers l’extérieur et de haut en bas. Rapidement, car la matière ne doit pas avoir le temps de sécher avant la fin de l’application. Si la matière sèche entre temps, cela entraînerait inévitablement des traces disgracieuses. On étire ensuite le fond de teint du centre du visage vers l’extérieur. On tapote aussi les parties les plus compliquées à maquiller : les paupières, les ailes du nez et les oreilles. On peut insister un peu plus sur les imperfections que l’on souhaite camoufler mais aussi sur la zone des cernes. Pour un effet optimal et pour faciliter l’application, on peut mélanger la bonne dose de fond de teint avec son sérum. Pour finir n’oubliez pas d’estomper avec un pinceau après application.

Pour les textures mousses : Je n’ai encore jamais testé mais voici ce qu’on peut lire dans Marie-Claire notamment sur le fameux Dream mate mousse.

 

 

« Outre le plaisir tactile, le succès de cette mousse vient de son osmose avec la peau. Elle y glisse idéalement et dépose un film imperceptible qui lisse et unifie la carnation sans jamais marquer les traits. La finition est légère, à la fois transparente et mate, juste comme il faut (surtout pas opaque, bien sûr). On est en plein dans l’esprit du « no make-up », l’éclat en plus. Réellement, on ne sent aucune matière, on a l’impression de ne rien porter. Du coup, petit bémol pour les peaux matures, qui risquent justement de regretter le manque de couvrance.

Hyper-facile à travailler, cette texture est à la portée de toutes : avec elle, pas besoin d’être une pro pour se faire un teint de pêche. Ni éponge ni pinceau, c’est au doigt que cette mousse se module. Max Delorme, maquilleur créateur de la marque Gemey-Maybelline conseille une application en quatre petites touches (front, joues, nez et menton), à lisser au plus près de l’épiderme. Son astuce : utiliser en plus une nuance plus foncée, façon blush, pour rehausser les pommettes et gagner une mine d’enfer. (Sept teintes), 10,85? €.

B : A l’éponge

L’éponge permet de travailler en couvrance. C’est pour cela qu’elle est adaptée aux peaux grasses. On prélève la bonne dose de produit sur le dos de la main, puis l’on vient chauffer la matière avec l’éponge qui aura au préalablement été légèrement humidifiée en effectuant des petits cercles. Ceci pendant quelques secondes afin que le produit pénètre bien l’éponge. Ce geste permettra de révéler les pigments du fond de teint. Attention toutefois au choix de l’éponge ! Certaines Beauty Blunder sont trop absorbante et boivent toute la matière avant l’application. Comme avec les doigts, on étire le fond de teint du centre du visage vers l’extérieur. Pour camoufler les imperfections on peut aussi fixer le produit en tapotant avec l’éponge.

C : Au pinceau

On peut aussi utiliser un pinceau de forme un peu creuse, avec un réservoir intégré pour certains qui permet de prendre la juste dose de produit. Pinceau sur lequel on dépose le fond de teint (textures fluide, crème ou baume). Cette technique plus compliquée, surtout réservée aux professionnels, permet une application précise tout en légèreté.

Pour Marilyn, maquilleuse professionnelle, " la première étape consiste à déposer le fond de teint sur le dos de la main afin de le réchauffer avant de l'appliquer au pinceau". De cette façon, vous pouvez appliquer facilement votre matière, en l'étirant au maximum de l'intérieur (l'arête du nez) vers l'extérieur (les joues) pour un rendu très naturel.

Le résultat sera beaucoup plus réussi et surtout modulable. On l’applique sur le visage en tapotant sur le nez, le menton et le front (là où généralement il faut couvrir les défauts) ; on termine le produit sur les joues (bien sûr, si les problèmes se concentrent avant tout sur les joues, on fait ça en sens inverse.

De plus, pour un teint et un regard uniforme, n'oubliez pas d'en déposer une touche sur les paupières et le contour de l'œil. Enfin, pour un fini parfait, notre experte vous conseille de poudrer votre teint, s'il ne s'agit pas déjà d'une texture poudre, pour fixer la matière et matifier votre peau : effet peau de pêche garanti !

Plus vous étirez, plus la couvrance devient naturelle. Il faut privilégier des poils très doux et souples à votre pinceau, car les poils durs laissent généralement des traces de fond de teint sur les joues.

Le pinceau duofibre est lui aussi très efficace : rond, il s’utilise en trempant là aussi les poils dans le fond de teint. Vous chauffez toujours la matière sur la main. Pour l’appliquer ensuite sur la peau, il faut, de préférence, faire des gestes circulaires pour bien estomper et couvrir efficacement le teint. L’effet est naturel

Ainsi que je le mentionnais précédemment, On peut mélanger à notre fond de teint fluide une noisette de crème ou de sérum et ainsi obtenir une texture plus fine et un fini plus discret.

Pour un fond de teint texture poudre, utilisez un pinceau large et souple. Prélevez un peu de matière, tapoter le manche du pinceau sur le bord du poudrier afin d’en retirer l’excédent. Vous pouvez ensuite travailler la matière toujours en la chauffant soit dans le couvercle du boîtier ou sur le dos de votre main et vous pourrez l’appliquez sur votre visage, de l’intérieur vers l’extérieur avec des gestes circulaires très légers, sans faire plier les poils du pinceau. Quelle que soit la matière de votre produit, commencez toujours par le centre du visage, en allant vers l’extérieur.

Pour ne pas avoir un contraste trop important entre le visage, les oreilles, le cou et le décolleté, on pense bien à maquiller ces parties du corps. Ne pas oublier de vous laver les mains ensuite, ou bien gardez toujours près de vous de la lotion démaquillante ou des lingettes pour enlever l’excédent que vous aurez sur le dos de la main.

D : Technique Cushion Cream

Il existe depuis quelques années, un nouveau type de fond de teint. Il s’agit des systèmes Cushion cream. Pour résumer, il s’agit d’un boîtier contenant du produit liquide à l’abri sous un petit coussin d’air. Lorsque l’on viendra effectuer une pression sur ce coussin, une petite quantité de liquide sera délivrée. Dans ce boîtier est fourni une petite houppette en matière absorbante. C’est en fait un carré de type mousse qui servira de tampon buvard en quelques sortes. Le tout est de bien imbiber la totalité de la houppette en appuyant sur le coussin. Une fois la matière prélevée, on commence par venir tapoter son visage en gardant ses lignes de l’intérieur vers l’extérieur afin de poser du produit partout. Puis on va plier la houppette en deux en gardant les tranches vers la paume et le côté arrondis de la pliure vers son visage pour venir lisser le produit.

 

Références produits :

Voici une petite liste non exhaustive de produits que j’ai sélectionné au gré de mes pérégrinations.

Déjà testés :

Fond de teint peau sèche – Complexion Rescue bareMinerals

C’est vendu comme une crème teintée, mais… je trouve que c’est un poil épais pour être juste une crème teintée. Disons que c’est à mi-chemin entre la crème teintée un peu épaisse et le fond de teint très léger.

 

  • Une VRAIE sensation de confort qui dure toute la journée
  • Une couvrance assez légère, parfaite pour les peaux qui n’ont pas d’imperfection.

 

Il laisse une fine couche crémeuse sur le visage qui peut persister un bon moment après application.

 

Double Wear nude Estée Lauder

Il s’agit d’un format stick avec une roulette crantée à tourner pour délivrer la dose de produit sur un petit coussin intégré.

Le coussin peut se retirer et se laver.

​​
  • Il est effectivement beaucoup plus léger que le Double Wear classique.
  • Il offre un rendu hyper lumineux
  • Il unifie le teint sans camoufler mes taches de rousseur.
  • Il est très confortable.

Le Fond de teint poudre Lily Lolo (China Doll)

 

Le fond de teint minéral Lily Lolo à appliquer au pinceau kabuki

J’étais pressée de le recevoir pour le tester celui-ci mais j’ai vite déchanté.

Le boîtier est rond et le dosage fonctionne un peu comme pour une salière. C’est un système avec des petits trous et l’on doit tourner la plaque au-dessus pour découvrir plus ou moins de trous et ainsi doser la quantité de poudre en penchant le boîtier.

 

  • Extrêmement difficile à doser d’une fois sur l’autre lorsqu’on n’y voit rien
  • Poudre très volatile (on en met partout)
  • Poudre à (chauffer) un moment avant de pouvoir la travailler
  • Rendu très naturel et camoufle bien les zones de brillance

 

Le Fond de Teint crème Couvrance d'AVENE

Spécial peau sèche, il se présente dans un tube et s’applique comme une crème en y allant molo sur la quantité. Une petite noisette suffit.

 

  • Rendu assez neutre
  • Agréable sur la peau
  • pas très longue tenue dans mes souvenirs

 

Le fond de teint cushion R cream miracle de Lancome :

Vous vous souvenez, c’est le fameux format avec coussin d’air.

Plutôt simple à doser même s’il n’y a vraiment pas beaucoup de produit dans le boîtier

 

  • Très léger et agréable sur la peau
  • Pénètre rapidement et ne laisse pas de film désagréable
  • légère couvrence mais unifie et illumine vraiment le teint
  • Ne camoufle pas mes tâches de rousseurs, donc rendu glaw et naturel.

 

A tester :

En voici quelques-uns que l’on m’a très fortement conseillé :

Fond de teint Smooth Cream de Laura Mercier (à préférer en hiver) beaute-test.com

Fond de teint Bobbi Brown, dans cette marque, il y en a trois : le Extra Repair, le Moisture Rich ou le Luminous Moisturizing Site officiel Bobbi brown

Fond de teint Lingerie de peau de Guerlains Retrouver chez Guerlain

 

Et bien, nous sommes arrivés au terme de ce très long article. Pour finir en beauté, à vous de nous faire part de vos fonds de teints chouchou si vous avez déjà osé sauté le pas. Dans le cas contraire, vous sentez-vous plus rassurer après la lecture de cet article ? Si oui, nous espérons que vous viendrez partager avec nous vos expériences quand vous vous lancerez.

A tout bientôt dans un autre article les chouettista.